Avoir une mère sévère serait la clef de la réussite

Les attentes des "parents" jouent un rôle majeur dans la réussite de l'enfant à l'âge adulte.


“Va ranger ta chambre”, “Fais tes devoirs”, “Tu aurais pu faire mieux”. On y a tous eu droit au cours de l’adolescence. Si à l’époque, on levait les yeux aux ciel en contestant son autorité, aujourd’hui, on se dit : “ma mère avait raison”. Si cette dernière est stricte, "c’est pour ton bien", nous disait-elle et pour cause. Selon une étude britannique menée auprès de 15.000 jeunes filles, âgées de 13 à 14 ans pendant près de 6 ans, celles ayant le mieux réussi dans la vie, ont eu des mère plus sévères. “La mesure des attentes dans cette étude reflète un mélange d’aspirations et de croyances sur la probabilité d’accès à l’enseignement supérieur déclaré par la majorité des parents, dans la majorité des cas, la mère”, explique Ericka Rascon-Ramirez professeur de l’université de l’Essex (Angleterre) et auteure de l'enquête.

Les parents finissent toujours par nous influencer
Même les plus rebelles n’y échappent pas. Derrière chacune de nos aspirations, se cacheraient celles de nos parents. “Dans la plupart des cas, nous réussissons à faire ce qu'on croit être le mieux pour nous, même si c'est contre l'avis de nos parents. Mais peu importe à quel point on essaie d'éviter de faire ce que nos parents nous recommandent, ils finissent toujours par influencer, de manière subtile, nos choix même les plus personnels”, souligne Ericka Rascon-Ramirez.