L'adolescence se termine désormais à 24 ans, selon une nouvelle étude

Vous vous souvenez du "film Tanguy"? Le long-métrage de 2001 mettaient en scène les parents d'un homme de 28 ans qui n'était pas du tout pressé de quitter la résidence familiale. Puis, le titre du film est devenu une expression courante pour désigner un enfant qui reste trop longtemps chez ses parents: un «Tanguy».

À l'époque, il s'agissait de situations exceptionnelles, mais le phénomène est maintenant une réalité sociale. Près d'un jeune sur deux vivait encore chez ses parents à la fin de ses études, en 2014. Et pour les jeunes sans diplôme, on parle de 80%!

Alors à quel âge devient-on vraiment «adulte»?

À 25 ans selon des chercheurs australiens!

«Plutôt qu'entre 10 et 19 ans, une fourchette entre 10 et 24 ans semble mieux correspondre à la croissance des adolescents et à la vision que la population a de cette phase de la vie», peut-on lire dans l'étude publiée dans la revue médicale The Lancet le 17 janvier dernier.

Un puberté précoce aurait «accéléré le début de l'adolescence dans presque toutes les populations» selon leurs observations. Ils auraient aussi remarqué un allongement de la durée de la croissance.

«Définir les limites d'une période de la vie se fait toujours de manière arbitraire», concède Susan Sawyer, auteure principale de l'étude, mais «notre définition actuelle (de l'adolescence) est particulièrement limitée.»

Mais la sociologue britannique Jan Macvarish craint qu'on «infantilise» ainsi les jeunes adultes.

«Les jeunes sont bien plus formés par les attentes de la société à leur encontre que par leur évolution biologique», estime-t-elle.