Meurtre et viol de Mélodie, enceinte de 8 mois ... le suspect commence à parler !!!

La compagne d'Olivier Espagne, candidat de "10 couples parfaits" allait donner naissance à une petite fille.

Le 13 septembre 2017, le corps de Mélodie Massé était retrouvé sans vie, dénudé et ligoté, par son compagnon, Olivier Espagne, connu des téléspectateurs pour sa participation à l'émission de télé-réalité 10 couples parfaits diffusée cet été sur NT1 et présentée par Elsa Fayer.

Enceinte de 8 mois, la jeune femme de 23 ans, élève infirmière à Bordeaux, s'était installée dans un appartement mis à sa disposition par sa maman sur sa propriété d'Ustaritz, dans les Pyrénées-Atlantiques.

Si les premiers résultats de l'autopsie ont confirmé que le décès de Mélissa Massé était "consécutif à un syndrome asphyxique majeur, avec obstruction des voies aériennes supérieures" par un bâillon retrouvé dans sa bouche, le procureur de la République de Bayonne, Samuel Vuelta-Simon, a par la suite révélé que la victime avait également été violée.

Alors qu'un suspect a été interpellé à Boucau (Pyrénées-Atlantiques) le 17 septembre dernier au terme d'une course-poursuite avec les gendarmes, Le Parisien publie de nouveaux éléments dans son édition du 19 septembre.
Le quotidien révèle l'identité de l'homme soupçonné du meurtre de Mélodie Massé, Cédric B., 39 ans, "un sans-domicile-fixe établi" qui "commence à coopérer en garde à vue".

Si le mobile du meurtre reste encore très flou, l'hypothèse d'un cambriolage qui aurait mal tourné reste privilégiée.
Le suspect figurait déjà dans le fichier national automatisé des empreintes génétiques (FNAEG) pour des vols et dégradations et avait été condamné le mois dernier à trois mois de prison avec sursis assortis d'une obligation de soins psychiatriques.
Le Parisien indique qu'il "avait été impliqué dans un cambriolage" dans la commune d'Ustaritz précédemment.

À quelques jours de l'arrivée de son premier enfant, Mélodie Massé s'était rendue à l'hôpital le matin même du drame "pour un ultime rendez-vous, afin de préparer la naissance d'une petite fille".
Olivier Espagne, son compagnon de 23 ans qui n'habitait pas avec elle mais qui a assuré au procureur être le père de l'enfant, l'accompagnait.
Le bébé n'a malheureusement pas survécu.