DALS : Caroline Receveur rattrapée par la justice pendant les répétitions du Show !!!

Ils ont débarqués pendant les répétions de Danse Avec Les Stars !!!

dals-caroline-receveur-rattrapee-par-la-justice

Face à Fauve Hautot, Chris Marques, Marie-Claude Pietragalla et Jean-Marc Généreux et les millions de téléspectateurs branchés sur la Une, la blogueuse donne tout et prouve qu'elle est plus épanouie que jamais.

Mais en coulisses, l'ancienne star de télé-réalité n'a pas toujours le sourire. Elle l'a totalement perdu d'ailleurs, le jour où un huissier de justice s'est présenté à elle pendant ses répétitions avec Maxime Dereymez.

Ce jour là, Caroline Receveur a compris que d'anciens collaborateurs comptaient lui chercher des poux dans la tête.

Pas question toutefois pour la chérie de Valentin Lucas, qui commercialise des produits aux vertus détoxifiantes, de se laisser polluer l'air sans broncher.

Les faits ...
Première glissade, en juin dernier.
Le tribunal de grande instance de Nanterre condamne la jeune femme et la société Island Keys, dont Caroline était la présidente, à verser 1 500 euros de dommages et intérêts en réparation des actes de concurrence déloyale et parasitaire à l’encontre de son ex-associé.
Ce dernier l’accusait d’avoir monté dans son dos une activité de vente de produits détoxifiants similaire à celle qu’ils avaient lancée ensemble.
Caroline Receveur et sa société ont été condamnées à régler les frais de procédure de la partie adverse s’élevant à 5 000 euros !
Une décision qui n’a pas satisfait son ancien associé qui a fait appel.

Il a été débouté. Ce n’est pas du tout Caroline, mais son ex-associé qui a été condamné, explique l’attachée de presse de la blogueuse.

L’ex-associé n’a en effet plus le droit d’utiliser l’image de Caroline sur des sites marchands.

Et comme si tout ça n’était pas suffisant, une deuxième affaire vient perturber les répétitions de Caroline.
Son ex-assistante aurait saisi le conseil de prud’hommes de Paris.
Elle réclamerait le versement de plusieurs mois de salaires impayés et la requalification de son contrat de travail.

Cette jeune femme travaillait en free-lance. Elle se manifeste un an et demi après les faits, comme par hasard quand Caroline est très présente à la télé. Ce sont des gens qui veulent faire le buzz en donnant des informations erronées, assure l’attachée de presse.

En attendant, un huissier de justice s’est présenté au studio Aupra Dance, à Châtillon (92), où se déroulent les répétitions et les entraînements de Danse avec les stars.
La candidate s’est vu remettre une assignation en main propre.
Son audience aux prud’hommes est prévue en février 2017.
À la justice, désormais, de trancher !

Sous le choc, de nombreux internautes lui apportent leur soutien en ne maquant pas de préciser que sa célébrité et sa réussite génère la jalousie ... et l'envie pour certains de profiter de sa situation.