Mort de France Gall : La véritable cause de son décès enfin dévoilée

La chargée de communication de "France Gall", qui a rendu son dernier souffle ce dimanche 7 janvier, a révélé que la chanteuse luttait contre la maladie depuis deux ans.

Trop faible pour se rendre aux obsèques de son ami Johnny Hallyday il y a un mois, France Gall vient à son tour de nous quitter. Hospitalisée depuis la mi-décembre à l'hôpital américain de Neuilly, près de Paris, la chanteuse a rendu son dernier souffle ce dimanche 7 janvier, peu après 10 heures.

La triste nouvelle a été annoncée par la chargée de communication de la chanteuse, qui vient de dévoiler dans un communiqué la véritable raison du décès de France Gall : le cancer. "Il y a des mots qu'on ne voudrait jamais prononcer. France Gall a rejoint le Paradis blanc le 7 janvier, après avoir défié depuis 2 ans, avec discrétion et dignité, la récidive de son cancer", écrit en effet Geneviève Salama.

France Gall, qui avait surmonté un cancer du sein en 1993, était toujours restée discrète sur sa santé. Elle avait été admise aux urgences début 2016. Sa société de produc­tion avait alors révélé qu’elle souf­frait d’une "into­lé­rance médi­ca­men­teuse" mais, selon Ici Paris, ce passage en soins intensifs avait révélé des anomalies rénales, pulmonaires et cardiaques.

Après que le même magazine a révélé fin décembre l'hospitalisation de la chanteuse, l'attachée de presse de France Gall avait évoqué une "infection sévère". "Dans un souci de toute transparence et pour mettre fin à cette déferlante, France Gall tient à informer ses amis, son public et les médias qu'elle a en effet été hospitalisée pour raison d'infection sévère et qu'elle est actuellement soignée", écrivait Geneviève Salama dans son communiqué. Selon Le Point, Raphaël, le fils de la chanteuse et de Michel Berger, a passé le plus clair de son temps auprès de sa mère ces derniers jours, "dormant souvent dans la chambre qu'elle occupait au 5e étage de l'hôpital américain".