SOUTIEN - Un des Black Eyed Peas ... victime du CANCER !!!

Coup dur pour les Black Eyed Peas ... "Taboo" (le chanteur) vient de lever le voile sur un moment tragique de son exis­tence en confiant avoir appris en 2014 être atteint d’un cancer de la pros­tate.

Aujourd’­hui en rémis­sion, il raconte son combat contre la mala­die.

soutien-un-des-black-eyed-peas-victime-du-cancer

Si Fergie et will.i.am sont les membres les plus connus des Black Eyed Peas, le quatuor n’au­rait certai­ne­ment pas le succès mondial qu’il connaît sans la présence de apl.de.ap et Taboo.

C’est ce dernier, qui vient de confier dans une inter­view accor­dée à People le long combat qu’il a mené contre la mala­die.

soutien-un-des-black-eyed-peas-victime-du-cancer-1

Une lutte achar­née durant laquelle il a pu comp­ter sur le soutien de ses amis.
Tout a débuté en juin 2014 par des symp­tômes si bénins qu’il pensait avoir attrapé une simple grippe.
Ce n’était malheu­reu­se­ment pas le cas :

Ça a débuté par des douleurs au dos et dans l’ab­do­men. J’étais telle­ment occupé par le boulot que je ne m’en suis pas inquiété, mais j’ai fini par aller aux urgences pour passer des examens

Le verdict fut terrible, le chan­teur de 41 ans souf­frait d’un cancer de la pros­tate à un stade déjà avancé.

Dès le lende­main j’ai été opéré pour reti­rer '"le vais­seau amiral" [le noyau de la tumeur, ndlr] mais mon combat ne faisait que commen­cer. Ma famille et le groupe étaient tous sous le choc, mais will.i.am a immé­dia­te­ment contacté un super méde­cin qui m’a aidé à mettre en place un proto­cole de trai­te­ment. C’était une course contre la montre

Le début d’un combat et de trois mois de chimio­thé­ra­pie « inten­sive et agres­sive » très diffi­ciles à endu­rer pour l’ar­tiste.

Il y a eu des moments où j’ai voulu aban­don­ner, mais j’ai été inspiré par de grands spor­tifs qui sont passés par des batailles simi­laires. J’ai commencé à cana­li­ser mon éner­gie vers ce qui me gardait en vie et combat­tif : la musique

Durant ces mois diffi­ciles, il a conti­nué d’al­ler en studio pour enre­gis­trer des titres qui racontent son combat.
Une épreuve car ses capa­ci­tés physiques étaient dimi­nuées par les trai­te­ments :

J’ai eu de la chimio au cerveau et je n’ar­rê­tais pas de m’éva­nouir, mais mon équipe m’a aidé à rester concen­tré car ils savaient à quel point c’était impor­tant

Aujourd’­hui en rémis­sion complète, Taboo est porte-parole de la ligue améri­caine contre le cancer et a voulu témoi­gner publique­ment « aux millions de personnes qui traversent cette épreuve » qu’il ne faut jamais aban­don­ner mais « Se tenir debout et se battre ».

C'est chose faite ...